L’association des Eclaireuses et Eclaireurs Du Sénégal (EEDS), est une association laïque de scoutisme, fondée en 1937. Elle s’inspire des buts, principes et méthode du scoutisme mondial. Elle est ouverte aux garçons et aux filles sans distinction d’origine, de race, ni de croyance. C’est une association basée sur le volontariat, à caractère non politique et non confessionnel. Elle couvre l’étendue du territoire national sénégalais et reste liée aux mouvements des jeunes d’Afrique et du Monde. Membre de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout, l’association des EEDS compte un effectif de dix mille membres bénévoles engagés.

 L’Association est un mouvement d’éducation des jeunes avec l’aide des adultes. Son objectif final est de former des citoyennes et citoyens autonomes, solidaires, engagés et responsables, conscients des problèmes de leurs temps et soucieux de contribuer à leur résolution. Elle lutte pour libérer l’homme et la femme de tout asservissement.

  • Pour y parvenir:
  • il propose aux jeunes d'entrer, tout au long de leurs années de formation, dans un processus d'éducation non-formelle
  • il utilise une méthode originale selon laquelle chacun est le principal artisan de son propre développement pour devenir une personne autonome, solidaire, responsable et engagée
  • il les aide à développer un système de valeurs basé sur les principes spirituels, sociaux et personnels exprimés dans la Promesse et dans la Loi.
  • Un mouvement éducatif pour les jeunes

Comme mouvement éducatif pour les jeunes, le Scoutisme a pour but de contribuer au développement des potentialités des jeunes quelle soit physiques, intellectuelles, affectives, sociales ou spirituelles, et ce en tant qu'individus, que citoyens responsables ou membres de leur communauté locale, nationale et internationale.

  • Il comprend les quatre piliers de l'éducation: apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à vivre ensemble et apprendre à être, les deux derniers nécessitant une attention particulière.
  • Il appartient à la catégorie de l'éducation non formelle, car, si le Scoutisme se pratique en dehors du système éducatif formel, il s'agit d'une institution organisée avec un objectif éducatif et qui s'adresse à un public précis.

En outre, l'approche éducative du Scoutisme est caractérisée par le texte suivant:

  1. c'est une approche holistique de l'éducation des jeunes ;
  2. elle cherche à atteindre son but éducatif sur la base d'une proposition éducative ;
  3. comme agent de l'éducation non formelle, elle joue un rôle complémentaire à celui des autres agents éducatifs ;
  4. elle reconnaît qu'elle ne peut que contribuer à l'éducation des jeunes.

L’association des EEDS s’appuie sur un réseau de 10 000 bénévoles, engagés à aider à la prise en charge des défis communs : éducation des enfants et des jeunes, formation des adultes, renforcement de capacité des femmes et groupes de productions, développement communautaire.

  • Les Activités comme laboratoire d’expression et de développement du jeune : présentation de quelques thèmes

Education

  • Formation permanente de 10 000 enfants et jeunes en tant que citoyen du monde, membre des communautés locales, nationales et internationales ; en tant que jeune engagé, solidaire, responsable et autonome 
  • Education à la paix, au développement, à la santé
  • Lutte contre l’abus des drogues
  • Education à la vie familiale et à l’engagement communautaire

Formation

  • Formation en encadrement des jeunes et au management des structures (chefs, d’unité, formateur et administrateur)
  • Formation professionnelle de plus de 200 jeunes sénégalais par an dans les métiers de l’agronomie, menuiserie bois et métal, bâtiment, mécanique automobile, chaudronnerie, couture, matrones et agents de santé, alphabétisation
  • Construction, équipement et fonctionnement d’un Centre International de Formation Pratique (CIFOP) à Mboro et à Ngoumsane à Thiès
  • Formation permanente d’un réseau de bénévole pour l’accompagnement des enfants, jeunes et pour la participation au développement communautaire

Social

  • Insertion des jeunes et création d’emplois à travers la mutuelle des EEDS, le Fond National des EEDS
  • Campagne de lutte contre le paludisme, les IST/VIH-SIDA, les maladies diarrhéiques
  • Soins de santé primaires
  • Aménagement de cases de santé
  • Fonçage de puits
  • Accompagnement des groupements de femmes et des jeunes pour l’accès au financement à travers le FONEES
  • Construction et équipement de centre de santé à Diofior

Environnement

  • Construction de micro barrages
  • Reboisement de bois villageois, de forêts, de la mangrove
  • Assainissement et lutte contre le péril fécal
  • Promotion de l’agriculture biologique
  • Promotion foyer amélioré

 Dialogue avec le gouvernement et les donateurs pour influencer la politique éducative et de formation, les budgets et les programmes

  • « Recherche documentaire et atelier de formulation de projets pour et par les jeunes » EEDS/UNICEF
  • « Etude documentaire sur la situation des jeunes et des Adolescents au Sénégal » EEDS/UNICEF
  • Animation du « BIG seven » (sept plus grand mouvements de jeunes) pour mutualiser les bonnes expériences
  • Organisation du Forum Panafricain de la Jeunesse sur « Le SIDA, une question d’Education » EEDS/ Bureau Mondial du Scoutisme/Etat du Sénégal
  • La méthode scoute comme moyen de réalisation de la proposition éducative :

Elle fonde le jeune comme acteur de son propre développement. S’il est vrai que l’activité permet au jeune de s’exprimer, de prendre conscience de ses atouts, limites,. Faiblesses et défis, chez les EEDS, elle se caractérise en plus de sept fondamentaux concomitants :

  • La loi et la promesse qui permet aux jeunes de prendre un engagement solennel vis-à-vis de lui-même et de la communauté et de partager avec ses pairs un code de conduite inspiré des valeurs universelles
  • La vie en petits groupes qui permet aux jeunes d’apprendre à être ensemble et se lancer dans les défis communs, ce qui favorise leur développement intégral individuellement et collectivement
  • La relation adulte/jeune basé sur l’appui, le soutien et la facilitation
  • Le programme progressif qui garantit une évolution cohérente des acquisitions
  • L’apprentissage par l’action qui met l’action du jeune au centre des apprentissages
  • La vie en plein air qui favorise le dialogue entre l’enfant et l’environnement naturel
  • Le cadre symbolique qui voudrait que l’enfant se meuve dans un univers symbolique connu de lui-même et de sa culture et ou il peut prendre des repères tout au de son aventure éducative
Plus dans cette catégorie : « Historique du mouvement But et objectifs »